Depuis son apparition remarquée sur le devant de la scène, Mathias Lévy n’a pas cessé d’emprunter des chemins singuliers pour forger son style.
Avec « Les démons familiers », Mathias Lévy élargit son spectre pour une œuvre orchestrale de grande envergure.
Il y convoque l’énergie du jazz, avec un quartet batterie – piano – contrebasse – violon, mais aussi avec les possibilitĂ©s sonores d’un quatuor classique, poursuivant son dĂ©sir de crĂ©er des ponts et de casser les codes avec des sonoritĂ©s nouvelles.
Un grand orchestre à géométrie variable avec également un accordéon, une clarinette basse, et des voix. Polyrythmies, modes mélodiques balkaniques ou orientaux, écritures savantes et espaces de libertés contribuent à l’invention d’un folklore imaginaire contemporain.
Vincent Mahey

« Le jazz et l’improvisation sont pour moi un passeport universel pour voyager, créer des ponts entre des esthétiques et des cultures musicales plurielles. » 

« La réunion de ces personnalités reflète pleinement ma démarche musicale : proposer un jazz singulier, riche de la multiplicité de mes influences et de mon parcours. »

Mathias LĂ©vy

 
Line up :
Mathias Lévy,  violon & compositions
Maëlle Desbrosse , violon alto
Bruno Ducret,  violoncelle
Jean-Philippe Viret, contrebasse
Thomas Enhco, piano
Jérémy Bruyère, contrebasse
Matthieu Chazarenc, batterie
GUESTS : 
Hugues Mayot, clarinette basse – Laurent Derache, accordĂ©on
ARRANGEMENTS & DIRECTION ARTISTIQUE : Grégoire Letouvet